Suite à l’incinération, où vont les cendres du défunt ? Possibilités et Loi

L’avenir des cendres funéraires sont désormais réglementés par la loi du 19 décembre 2008. Selon ce règlement, disponible dans l’article 6, « le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort. Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ».

Ainsi, la destination des cendres suite à l’incinération du corps doit se faire conformément aux règles sous peine d’être sanctionné pour violation de loi ou profanation de sépulture. A l’époque où cette loi n’était pas encore votée, les familles pouvaient choisir l’avenir des cendres selon leurs souhaits, y compris le partage des cendres. Ce dernier est actuellement interdit. Les proches doivent procéder à la conservation de l’urne ou la dispersion des cendres en suivant certaines règles. Il existe cependant peu de contrôle à ce sujet.

La conservation des cendres dans une urne

Après crémation, les cendres sont récupérées dans une urne cinéraire qui dispose d’une plaque sur laquelle on retrouve le nom du crématorium et l’identité de la personne décédée. Il existe 3 possibilités pour la conservation de l’urne : scellement sur un monument funéraire (dans un cimetière ou site spécialisé), dépôt dans un columbarium (espace construit dans les cimetières pour recevoir les urnes), ou encore inhumation dans un caveau ou cavurne.

Les proches ont également la possibilité de garder l’urne dans laquelle les cendres du défunt ont été placées au niveau d’une propriété privée mais pas dans une habitation. Les cendres ne doivent pas non plus être dispersées dans un jardin.

Il est aussi possible d’envoyer l’urne cinéraire dans un autre pays. Pour cela, vous devez solliciter une autorisation auprès du préfet de votre département ou de celui du lieu de la crémation et faire une déclaration auprès du consulat ou l’ambassade du pays concerné pour avoir une liste des documents indispensables.

La dispersion des cendres

Plusieurs options sont possibles en ce qui concerne la dispersion des cendres :

  • Dispersion en pleine nature : A condition d’obtenir une autorisation de la commune du lieu de naissance du défunt et de faire la dispersion en dehors des voies publiques et lieux publics.
  • Dispersion en pleine mer : A condition que ça soit autorisé dans la commune concernée et d’avoir une autorisation de la mairie du lieu de départ du bateau.
  • Dispersion dans des lieux aménagés : Les espaces dédiés pour cet effet dans les cimetières. En effet, dans les cimetières, les jardins du souvenir ou site cinéraire sont également aménagés pour accueillir les cendres des défunts.

D’autres pratiques funéraires, plus remarquables, écologiques et durables sont apparue depuis quelques années. Refusant d’admettre que la mort est une fin, certains entrepreneurs ont mis au point des techniques pour garder un souvenir durable du défunt après son décès tout en respectant l’environnement. On ne retrouve pas encore la plupart de ces techniques en Europe mais elles commencent à se populariser ailleurs. Nous vous proposons quelques exemples de funérailles écolo et durables.

La promession

Contrairement à la crémation, la promession est une technique suédoise visant à transformer le corps en poudre en utilisant le froid. La réalisation de cette pratique n’a pas encore été constatée dans l’hexagone bien qu’elle s’avère plus écologique que l’incinération. Pour le faire, le corps est plongé dans de l’azote liquide après avoir été conservé à -18° durant 10 jours. La dépouille sera ainsi refroidie à -196° et devient friable. Une table vibrante est utilisée afin de provoquer sa destruction en particules fines. Les résidus métalliques des broches ou autres opérations chirurgicales seront recueillis par un aimant avant de récupérer la poudre pour la conserver dans une urne biodégradable. Après quelques mois, cette poudre, devenue compost, peut servir à favoriser la pousse d’une plante, notamment d’un arbre : le symbole d’une autre forme de vie.

L’aquamation

Comme le terme l’indique, cette pratique nécessite l’utilisation de liquide (mélange chimique) afin d’accélérer la dissolution du corps d’un défunt. Les Européens ne sont pas encore autorisés à le pratiquer, tandis qu’elle est de plus en plus populaire en Amérique. Pour le faire, la dépouille est introduite dans un cylindre contenant un mélange chimique et soumise à 180°. Au bout d’un moment, la liquéfaction des tissus commencent les réduisant en composants organiques et minéraux pouvant être utilisés comme fertilisant naturel. Cette technique est moins polluante que la crémation.

Devenez un arbre

C’est l’idée de deux designers italiens dont le but est de repeupler les cimetières d’arbres. Tout comme l’inhumation classique, le corps est déposé dans un cercueil puis mise sous terre. Toutefois, le cercueil choisi devra être biologique et biodégradable. Celui-ci sera placé au dessus d’une graine d’arbre qui a été plantée à l’avance. Au bout d’un certain moment, les nutriments qui s’échappent du corps serviront de nutriments à la graine. Autrement dit, le corps sera un fertilisant qui contribue à la pousse de l’arbre. S’il y a eu crémation, les cendres seront déposées sur un terreau contenant une graine dans une urne biodégradable et biologique Urn Bios. Ce mélange constituera un nutriment pour l’arbre. Une bonne manière de transformer la fin d’une vie humaine en début d’une vie végétale.

Réincarnez-vous en œuvre d’art

Pour laisser un beau souvenir aux proches d’un défunt, Dave Black a décidé de se servir des cendres pour concevoir des œuvres d’art. Les cendres sont placées dans un verre et transformer en véritables œuvres d’art. Cette pratique révolutionnaire est pour lui un excellent moyen de garder une empreinte visible et durable pour les proches en vie. C’est après la mort de sa bien-aimée grand-mère qu’il a décidé de lancer ce concept, pensant que la crémation et l’inhumation étaient une fin inacceptable pour tout être cher. Sa société Spirit Pieces collabore avec des maîtres vitriers pour réaliser cette technique.

Et si vous deveniez un récif marin ?

Des entrepreneurs américains (Floride) ont eu cette idée en constatant la dégradation du récif corallien. Voulant vraiment investir dans le sauvetage de la vie marine, ils ont décidé de concevoir des moules en béton écologique qui prend l’apparence des récifs naturels. Ces derniers sont ensuite plongés dans l’eau pour que la vie marine puisse s’y accrocher. Ces moules sont nommés Reef Balls et proposées par l’entreprise Eternal Reefs.

Pourquoi s’agit-il d’une pratique funéraire ? Ce que nous n’avons pas mentionné en haut c’est qu’une partie des cendres de la personne décédée est introduite dans le béton lors de la réalisation des moules. Cette pratique est ainsi parfaite pour rendre hommage aux amoureux de la nature, en particulier de la mer. Lors de la cérémonie, les proches sont invités à poser des décorations sur les récifs naturels s’ils le souhaitent. Cela peut s’agir d’un message, d’une empreinte ou encore de coquillages et autres selon leurs désirs. Ces récifs sont ensuite posés dans l’eau pour devenir un support de choix pour les êtres vivant sous mer.

Devenez éternel grâce aux diamants

Nombreuses entreprises américains comme LifeGem propose de transformer les cendres du défunt en diamant. Une belle manière d’immortaliser le passage d’un être cher. En plus, la pierre obtenue est certifiée et plusieurs couleurs sont possibles. Il est également possible d‘utiliser une mèche de cheveux pour réaliser ce procédé.

Mélomane pour l’éternité?

L’entreprise And Vinyly propose de transformer les cendres du défunt en vinyle après la crémation. Au début, c’était juste une passion pour Jason Leach, un musicien anglais. Mais beaucoup de personnes en demandaient, ce qui l’a poussé à monter son business. Des chansons ou musiques peuvent être enregistrés sur le vinyle (morceaux hors protection de droits d’auteur).

Tutoyez les étoiles

Celestis est en mesure de faire voyager les cendres dans l’espace après la crémation. Vous rêvez de voyager dans l’univers infini depuis toujours ou de redevenir poussière éternelle, vous avez le choix entre: l’aller-retour, le voyage sur la lune, la conservation des cendres dans un satellite géolocalisable ou la dispersion des cendres dans l’univers infini.